Du végétarisme à la santé par les plantes

août 12, 2018 0 Par anglodutchwarsbl

Par régime « végétarien », nous entendons, dans le domaine scientifique, toutes les variations, du lacto-ovovégétarien au végétalien (100% végétal), même si, dans le langage courant, le terme « végétarien » est utilisé pour désigner le lacto-ovégétarien.

Dans cette page d’introduction, nous illustrerons les avantages de ce type de choix d’aliments, qui sont d’autant plus importants lorsque le régime alimentaire est basé sur des aliments végétaux pris de manière variée, plutôt que sur des dérivés d’animaux.

Ce que signifie végétarien

Commençons par la définition du mot « végétarien », qui, comme déjà expliqué, est utilisé dans la littérature scientifique pour indiquer toutes les variantes du régime végétarien : lacto-ovovégétarien, lacto-végétarien (ou ovo-végétarien), végétalien (100 % végétal), végétalien (100 % végétal).

Tatouage et végétarisme (LOV)

Composition alimentaire

Une diète LOV bien planifiée est basée principalement sur des aliments d’origine végétale, consommés de manière variée et de préférence sous forme entière ou semi-intégrale : céréales, légumineuses, légumes, fruits, fruits, fruits secs et graines oléagineuses, algues. Ceux qui choisissent cette variante consomment également des aliments indirects pour animaux, c’est-à-dire le lait et ses dérivés, les œufs et leurs dérivés, tandis que tous les types de viande animale et ses dérivés (mammifères, oiseaux, poissons, mollusques et crustacés) sont exclus.

Aspects sanitaires de l’alimentation végétarienne

L’exclusion des aliments à base de viande du régime alimentaire favorise une plus grande consommation d’aliments végétaux qui apportent des nutriments protecteurs et permet d’éviter les effets néfastes sur l’organisme de certains nutriments contenus dans les aliments d’origine animale (graisses saturées, cholestérol, protéines animales et fer hémique, ainsi que les toxines environnementales), qui représentent des facteurs de risque pour les principales maladies chroniques (maladies cardiovasculaires, hypertension, obésité, diabète, certains types de cancer, etc.
Pour la même raison, les denrées alimentaires indirectes d’origine animale (produits laitiers et œufs) devraient également être éliminées, car elles causent les mêmes dommages. En choisissant de les consommer, ils doivent être consommés en quantités très limitées, d’autant plus que la consommation d’aliments animaux riches en calcium (lait et dérivés) peut compromettre l’état du fer.

Tatouage et végétarisme (LV)

Composition alimentaire

Un régime LV bien planifié est basé principalement sur des aliments d’origine végétale, consommés de manière variée et de préférence sous forme entière ou semi-intégrale : céréales, légumineuses, légumes, fruits, fruits, fruits secs et graines oléagineuses, algues. Ceux qui choisissent cette variante consomment également des produits laitiers, tandis que tous les types de viande animale et de produits carnés (mammifères, oiseaux, poissons, mollusques et crustacés) sont exclus.

Aspects sanitaires

Comme pour le régime LOV, l’exclusion des aliments à base de viande favorise une plus grande consommation d’aliments végétaux qui fournissent des nutriments protecteurs et évite les effets nocifs sur l’organisme de certains nutriments contenus dans les aliments d’origine animale (graisses saturées, cholestérol, protéines animales, fer, hème, ainsi que les toxines environnementales), qui représentent des facteurs de risque de maladies chroniques majeures (maladies cardiovasculaires, hypertension, obésité, diabète, certains types de cancer, etc. L’élimination des œufs et de leurs dérivés contribue à réduire davantage la consommation de graisses animales, en particulier le cholestérol, par rapport au régime LOV.
Pour la même raison, les produits laitiers devraient également être éliminés, car ils causent les mêmes dommages. S’ils sont consommés, ils doivent être consommés en quantités très limitées, d’autant plus que la consommation d’aliments animaux riches en calcium (lait et dérivés) peut compromettre l’état du fer.